Les 10 conseils que j’aurai aimé avoir avant ma prépa à l’ESI

1. L’ESI n’est pas un monstre

Contre toute attente, l’ESI est avant tout une école, avec des étudiants et des enseignants bien humains. Quelque chose d’assez banal avec une routine parfois épuisante. Mais ce n’est ni un camp militaire, ni un cimetière.  Vous survivrez !

2. Les études à l’ESI c’est dur, pour certains

Et par certains, on veut parler de ceux qui découvrent 7 chapitres de 2 modules la veille de l’examen. Pour les autres, ceux qui sont un minimum à jour dans leurs cours, les études ne leurs apparaîtront ni trop dures ni trop chargées. C’est avant tout un rythme à suivre, et si vous perdez ce rythme, allez voir le point suivant.

3. Je suis venu, j’ai vu, j’ai posé des questions, j’ai vaincu

Référence mise à part, l’ESI est avant tout une communauté qui prône l’entraide. L’école est très petite, et cela a un bon côté. Vous pouvez demander n’importe quoi à n’importe qui, et on vous aidera. Contactez vos enseignants par mail, vos camarades de classes supérieures, on sera là pour vous.

4. Cours Versus TDs

Les cours à l’ESI sont aussi importants que les TDs. Mais, et parce qu’il y a toujours un « mais », si toutefois il vous arrive de vous absenter à un cours ou à un autre, Ne vous inquiétez pas, vous pourrez facilement vous rattraper. Grâce aux cours envoyés par mail, aux questions en TD, ou en demandant à vos camarades. Take it ESI !

5. Brace yourselves, Exams are coming !

Cette joyeuse période où tous les enseignants se convertissent au sadisme, et durant laquelle vous vous transformerez en « Khebach » par excellence. Une semaine de révisions intenses avant chaque contrôle intermédiaire ou final vous attend. Souvent, les examens sont à la portée de tout le monde après une bonne préparation. Mais bon, Garde à vous soldat !

6. SIT SIQ SIL pic et pic et colégram

Les spécialités, on oublie. Ne vous polluez pas la tête en essayant de choisir une spécialité dès aujourd’hui. Le jour viendra où ce choix se simplifiera pour vous (ou pas) mais pas avant votre 4e année à l’ESI.

7. La vie associative de l’ESI : Top ou flop ?

Organisations, associations, clubs et groupes, l’ESI offre de tout pour une vie extrascolaire des plus riches. Et sincèrement, intégrer une équipe est une aventure à vivre. Beaucoup d’expériences, de formations et d’activités vous attendent. Mais est-ce que cela influera sur vos études ? L’idéal est de trouver un équilibre dans toute chose. En vous donnant autant pour votre vie associative que pour vos études.

8. Et les stages pratiques, on en parle ?

Un stage pratique est une expérience à essayer le plus vite et le plus souvent, et vous aurez la chance de bosser gratuitement dès votre première année à l’ESI. Découvrez l’entreprise, créez votre network, comprenez votre métier, et surtout, enrichissez votre CV. Dans ce même contexte, ETIC organise chaque année, Le salon de l’emploi de l’ESI – S2EE, pour permettre aux étudiants de l’ESI de décrocher des stages après des entretiens avec plus de 40 entreprises.

9. Et après l’ESI, y’a quoi ?

Plusieurs options s’offrent à vous, entre continuer vos études à l’étranger, travailler comme ingénieur en Algérie, créer votre propre entreprise, ou continuer votre parcours académique pour devenir chercheur ou enseignant. A vous de choisir votre voie, et de trouver votre nord.

10. Un dernier pour la route

Gardez le sourire, malgré les notes, la charge, et le mauvais temps de Oued Smar. Vous êtes jeunes et motivés, Ne changez pas. Ce qui compte vraiment c’est votre bien-être, et nous espérons -Sans trop espérer- que votre séjour à l’ESI sera aussi long qu’agréable (long mais pas plus de 5 ans aussi).

On vous dit à dimanche ...

Comments

3 thoughts on “Les 10 conseils que j’aurai aimé avoir avant ma prépa à l’ESI

Comments are closed.

Top